Artboard Created with Sketch.

Témoignages

698366533902440

07.11.2019

Martin

Martin Binette

À 19 ans, j’ai eu un premier épisode de dépression qui m’a obligé à arrêter d’étudier et de travailler pendant un an. Quelques années plus tard, j’ai un diagnostic de cyclothymie, qui est une forme atténuée du trouble bipolaire où des phases d’humeur plus ‘’high’’ et plus dépressive s’alternent. L’été, j’ai habituellement plus d’énergie et de projets, mais quand l’automne arrive, je me sens généralement plus déprimé. En 2004, j’ai fait une deuxième dépression et j’ai commencé à avoir des idées noires qui se sont transformées en plan suicidaire. Alors que je m’apprêtais à m’enlever la vie et que j’écrivais ma lettre, mon téléphone a sonné. C’était mon meilleur chum qui avait senti que quelque chose n’allait pas et qui a insisté pour qu’on aille prendre une bière avec des amis. Parmi ce groupe de personnes se trouvait celle qui allait devenir ma conjointe, et qui l’est encore aujourd’hui... Cette soirée m’a donné une petite dose d’espoir même si ça ne m’a pas guéri. J’ai finalement réussi à remonter la pente petit à petit.

En 2014, j’allais bien et je pensais que je m’en étais enfin sorti… j’ai donc décidé d’arrêter ma médication. Ça m’a amené à faire une autre dépression et j’ai encore dû arrêter de travailler. C’est durant cet arrêt de travail que Robin Williams s’est enlevé la vie…Son décès m’a fait réaliser que je n’avais jamais accepté mes problèmes de santé mentale. Cette journée-là, j’ai décidé d’y aller ‘’all-in’’ et d’en parler ouvertement sur Facebook. J’avais tellement peur quand j’ai appuyé sur le bouton ‘’Publier’’…peur de perdre mon emploi, mes amis… Mais rien de tout ça est arrivé. Au contraire, j’ai reçu tellement de soutien et de remerciements. J’ai réalisé que de parler de ce que je vivais et de l’accepter était un élément important dans mon processus de rétablissement que j’avais nié toute ma vie. J’ai appris que je ne guérirais jamais complètement. Je me considère rétabli, mais je ne suis pas à l’abri d’une autre tempête.

Aujourd’hui, je suis heureux, pas en dépit de la maladie mentale, mais avec la maladie mentale. Je donne maintenant des conférences où je raconte mon histoire et j’ai un blog sur la santé mentale. Je parle beaucoup de l’importance d’en parler et de demander de l’aide, mais surtout, de prendre le temps d’écouter les autres.

  • Entre Les Deux Oreilles

    C'est le blog fondé par Martin qui a pour principal objectif de combattre les tabous et les préjugés entourant la maladie mentale et de sensibiliser la population aux différents enjeux en santé mentale. Je vous invite à suivre leur magnifique plateforme!

Vous avez aimé ?

  • Afficher les commentaires
  • 30.10.2020

    WOW Bravo je suis aller sur ta page FB et c super interssant. MERCI!

  • 2.02.2020

    Mon fils te ressemble beaucoup.