Artboard Created with Sketch.

Témoignages

929102857495472

24.09.2020

Laurie

120048354 929102567495501 5823896369672594305 o

J’ai vécu de l’anxiété de performance dans plusieurs domaines… Ça a été alimentaire, sportif, scolaire… C’est devenu plus problématique quand j’étais au cégep. Mes études ont commencé à prendre tellement de place que je n’avais presque plus de temps pour voir mes proches. En parallèle, j’ai commencé à me dire que je devais maigrir et c’est devenu obsessif. Je m’entrainais cinq fois par semaine, je comptais toutes mes calories, je pensais constamment à ça. J’ai finalement eu un diagnostic d’orthorexie… c’est quand le désir de manger sainement devient obsessionnel. J’ai travaillé là-dessus avec une psy et ça s’est vraiment amélioré. Mais quand je suis entrée à l’université, mon besoin de contrôle est revenu dans mes études. Il y avait tellement de ‘’ il faut ‘’ dans ma tête… c’était comme une dictature. Parfois, j’essayais de me permettre des moments de détente, mais je culpabilisais tout le temps. Je ressentais toujours de l’agitation dans mon corps, j’avais des vertiges et des palpitations.

Ça a duré un bon un an et demi jusqu’à ce que je commence à faire des attaques de panique. Une fois, je me suis rendue à l’hôpital... pour me faire dire que j’avais fait une crise de panique. Je suis allée chercher de l’aide et j’ai rencontré un psychiatre qui m’a donné un diagnostic de trouble d’anxiété généralisée. Sur le coup, j’aurais tellement préféré que ce soit physique. J’avais honte et je n’osais pas en parler à mes proches. Je m’isolais. J’ai dû attendre pour débuter une psychothérapie, mais j’ai tout de suite eu accès à de la médication. Même si la médication m’a beaucoup aidée, avec du recul, je trouve que c’est dommage qu’on mette plus l’accent sur des solutions à court terme parce qu’on n’a pas le temps de faire un travail plus en profondeur sur les causes de notre souffrance.

Pour moi, ça a été vraiment important en thérapie de comprendre les racines de mon anxiété. Aussi, ce que j’essaie de faire lorsque je vis des périodes difficiles, c’est de m’offrir de la compassion. J’essaie de me traiter comme je le ferais avec une vraiment bonne amie. Garder un équilibre de vie sain et me rappeler que tout est temporaire m’aident aussi énormément.

Vous avez aimé ?

  • Afficher les commentaires