Artboard Created with Sketch.

Témoignages

650571835348577

29.08.2019

Joanie

Joanie

L’épisode le plus difficile de ma vie, c’est définitivement le décès de mes deux enfants. Thomas avait une anomalie importante et, suite à plusieurs complications chirurgicales, il est décédé dans nos bras, à moins d’une semaine de vie. J’ai passé plusieurs mois à pleurer... J’ai compris qu’un deuil, ça prend du temps à guérir, et que je ne pouvais pas rusher le processus. La clé de la guérison pour moi, ça a été de vivre pleinement chaque émotion qui émergeait, même quand ça faisait mal à m’arracher le cœur. J’ai appris à accueillir mes émotions avec beaucoup d’amour, d’ouverture et de douceur envers moi-même. J’ai pris conscience que plus je résistais à la douleur et plus j’essayais d’être forte, plus ma souffrance augmentait. Une fois l’émotion libérée, la paix s’installait… jusqu’au prochain tsunami émotionnel.

Parallèlement, le décès de Thomas a donné lieu à de grandes prises de conscience et j’ai eu un besoin viscéral que ma vie ait de nouveau du sens. J’ai donc quitté mon emploi comme productrice télé et, un an et demi plus tard, je mettais au monde mon projet de vie, PASTEL FLUO - L'art de vivre en conscience. C’était ma façon de contribuer au changement que je voulais voir dans le monde. Je voulais dresser le portrait de gens qui nous amènent à repenser notre façon de vivre, et notre façon d’être aussi. Je voulais m’imprégner de leur sagesse, mettre en lumière leur impact et le partager au plus grand nombre.

Au même moment où j’ai lancé la plateforme, je tombais enceinte de ma fille Nelia. La grossesse allait super bien et elle était en parfaite santé. À 6 mois de grossesse, je suis allée voir mon médecin parce que je ne la sentais plus bouger et c’est là qu’il a constaté que son cœur s’était arrêté. Ça a été un énorme choc. Je savais le chemin qui m’attendait... Je ne savais pas comment j’allais faire pour passer au travers, je venais à peine de me relever du deuil de son frère... Je suis rentrée chez moi et ça a été la pire nuit de ma vie. Je repassais tous les gestes des derniers jours en boucle et je me disais : est-ce possible que ce soit moi qui ait tué le bébé? À l’accouchement, après avoir vu trois médecins qui m’ont assuré que je n’étais pas responsable, la culpabilité s’est alors transformée en compassion envers ce que je vivais. Ça peut avoir l’air étrange, mais j’ai aussi beaucoup de gratitude pour tout ça… Ces épreuves m’ont tellement fait mal, mais m’ont aussi tellement transformée. Il y a eu plusieurs cadeaux cachés. Je vis maintenant ma vie en ayant conscience de la mort et ça change tout. Je vis en fonction de mes rêves sans me faire paralyser par mes peurs ou le regard des autres. J’ai une sérénité et une fougue que je n’avais pas avant.

  • Pastel Fluo

    À travers ses documentaires, ses conférences, son blog et ses événements, PASTEL FLUO - L'art de vivre en conscience met en lumière la beauté de l'humain, sa sagesse et sa transformation intérieure, dans cette période de transition humaniste et écologique. Vous pouvez découvrir ce magnifique projet ici

Vous avez aimé ?

  • Afficher les commentaires